L'agriculture régénératrice pourrait-elle nous sauver?

L'agriculture régénératrice pourrait-elle nous sauver?

Qu’est-ce que l’agriculture régénératrice 

L’agriculture régénératrice réunit plusieurs pratiques agricoles qui sont axées sur le renforcement naturel de la santé et de la qualité des sols plutôt que le rendement. Ces pratiques s’appuient principalement sur les traditions paysannes naturelles, mais également sur les recherches et les innovations modernes en matière d’agriculture durable.

Cette méthode d’agriculture encourage à vivre de la terre au lieu de tuer d’autres vies au profit d’une seule : celle de l’humain. 

 

Les principales pratiques 

L’agriculture régénératrice utilise quatre pratiques principales.

Minimum d'intervention mécanique

Premièrement, celle-ci utilise un minimum d’intervention mécanique. L’objectif est d’imiter la nature. Les agriculteurs ne labourent donc pas les sols et n’utilisent pas d’intrants chimiques comme les pesticides ou les engrais chimiques. Un sol non labouré peut « stocker » plus d’eau, ce qui augmente la croissance de micro-organismes dans le sol et donc augmente la croissance des plantes. Dans l’agriculture conventionnelle, plus le sol est labouré, plus il s’affaiblit et plus les agriculteurs ont recours aux produits chimiques. Cela crée un cercle vicieux qui ne fait que détruire les sols continuellement.

La diversité

Deuxièmement, l’agriculture régénératrice favorise la diversité. En diversifiant les aliments qui poussent dans la terre, il est possible de nourrir beaucoup plus rapidement le sol, car celui-ci est constitué de plusieurs types de racines. La diversité crée un écosystème plus résilient. En plus d’améliorer la qualité du sol, la diversité des aliments permet aux agriculteurs de ne pas perdre toutes leurs récoltes lorsqu’un problème survient. Par exemple, si le prix pour cultiver du maïs augmente considérablement une année, un agriculteur qui cultive une grande variété de légumes ne sera pas autant impacté qu'un agriculteur qui cultive uniquement du maïs. Les répercussions sont limitées, car le maïs n'est qu'une petite partie de toute son activité. 

La protection du sol 

Troisièmement, ce type d’agriculture favorise la protection du sol et la conservation des racines. Les méthodes utilisées dans l’agriculture régénératrice permettent au sol de conserver tous les micro-organismes. Les micro-organismes sont ce qui conserve la terre en vie. Un sol sain permet aux plantes d'être en santé, ce qui permet aux animaux qui mangent ces plantes d’être également en santé. En tant qu'humains, nous consommons donc de la viande saine, ce qui est bénéfique pour notre alimentation. 

L'intégration des animaux 

Dernièrement, l'élevage joue un rôle primordial dans ce type d’agriculture. 

L’intégration des animaux est effectivement très importante. Les animaux accélèrent le processus de régénération des sols, et ce grâce au système de l’élevage en pâturage. L’élevage en pâturage est un processus où le bétail vient brouter l’herbe et piétiner une zone spécifique de la terre durant quelques jours avant d’être déplacé sur un autre hectare de terre. Cet hectare ne sera pas réutilisé avant plusieurs mois, permettant ainsi un rétablissement complet du sol. Ce principe de pâturage permet à la terre de piéger le carbone et de se régénérer continuellement.

Au contraire, dans l’agriculture conventionnelle, la majorité des champs labourés cultive une seule chose : la nourriture animale. Les animaux d'élevage conventionnel mangent pratiquement toujours la même chose, soit du soya, du maïs et du foin et sont concentrés dans des parcs d’engraissement. Ces parcs produisent une quantité énorme de gaz à effet de serre. Ils sont à la fois néfastes pour l’environnement et pour les animaux.

Pendant que la méthode conventionnelle détruit la planète et émet une grande quantité de gaz à effet de serre, la méthode régénératrice permet l’absorption de carbone dans le sol et aide à guérir notre planète. Les animaux d'élevage en harmonie avec l'environnement et l'agriculture ne sont pas problématiques, c'est plutôt ce que les humains en font qui cause des dommages importants à notre planète.  

 

Le carbone et l’agriculture régénératrice

Après avoir compris les principes utilisés, il faut comprendre les bienfaits que ce type d’agriculture apporte à notre environnement. Le concept d’agriculture régénératrice est intimement lié au concept de sol vivant, puisque les micro-organismes présents dans le sol contribuent au cycle du carbone souterrain. Grâce aux micro-organismes, le sol a la capacité de piéger le dioxyde de carbone hors de l’atmosphère. Selon certains scientifiques, l’adoption de pratiques d’agriculture régénératrice sur l’ensemble des terres dégradées dans le monde pourrait permettre de réduire les concentrations de carbone dans l’atmosphère pour les amener au niveau de celles de l’époque préindustrielle. En effet, saviez-vous que pour 1% d’augmentation de matière organique, un demi-hectare de terre absorbe dix tonnes de carbone supplémentaire? Cela signifie que plus les sols contiennent des micro-organismes, plus la terre absorbe le carbone.

Présentement, les sols cultivés selon les méthodes chimiques de l’agriculture conventionnelle sont presque entièrement dépourvus de micro-organismes et donc de vie. Lorsque l’on détruit les sols, ceux-ci rejettent de l’eau et du dioxyde de carbone. Cela assèche le sol qui se transforme en poussière. C’est un phénomène qu’on appelle la désertification.

 

L'agriculture régénératrice : La solution idéale

Environ 25% des sols de la planète ont été dégradés par l’être humain. L’agriculture régénératrice n’est pas juste une solution qui réduit le dioxyde de carbone. C’est une solution qui guérit nos sols et notre climat que nous détruisons continuellement depuis plusieurs années. C’est une agriculture pérenne, une agriculture qui non seulement nourrit la planète, mais également les humains de manière à régénérer les ressources et non les épuiser.

 

Plus l’on consomme d’aliments régénérateurs, plus les fermiers en produiront. C’est donc en changeant nos habitudes que nous pourrons aider l’agriculture régénératrice à prendre de l’expansion. Nous avons ce pouvoir de changer les choses maintenant pour laisser aux générations futures une planète en santé. Soyons fiers de ce que nous produisons et rétablissons la planète une assiette à la fois!

 

Sources utilisées pour la rédaction de cet article :

 COG. Agriculture régénératrice. Cultivons Biologique Canada. https://www.cog.ca/fr/regenerative-farming/

Fortier-Morissette, C. (20 novembre 2017). L'ABC de l'agriculture régénératrice. La Terre de Chez Nous. https://www.laterre.ca/du-secteur/formation/labc-de-lagriculture-regeneratrice

Cameron, D. (28 mars 2021). La nature est dans la ferme. LaPresse. https://www.lapresse.ca/actualites/2021-03-28/agriculture-regeneratrice/la-nature-est-dans-la-ferme.php

Tickell, J & Harrell Tickell, R. (Réalisateurs) (2020). Kiss The Ground : L'agriculture régénératrice. 1h24 min.

Article précédent
Article suivant
Fermer (esc)

Joignez-vous à notre communauté

Abonnez-vous à notre infolettre et obtenez 10% de rabais sur votre première commande!

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Ajouté au panier à l'instant