viande, sans hormones de croissance, sans antibiotique, biologique, boeuf du Québec

Les antibiotiques et hormones de croissance dans nos viandes

03 June 2021
Auteure: Stéphanie Turgeon - Bachelière en Science des Aliments

Depuis le début du 21e siècle, les consommateurs comme vous et moi sont de plus en plus intéressés et curieux par rapport à leur alimentation. Ils posent plus de questions, s’informent davantage et modifient également leurs choix alimentaires. L’industrie s’est donc tranquillement adaptée et continue de le faire encore aujourd’hui. En effet, celle-ci est plus transparente, l’offre d’aliments biologiques a crû exponentiellement et les normes alimentaires dans chaque pays ont grandement évolué. Cependant, la présence d’antibiotiques et d’hormones de croissance dans nos produits issus de l’agriculture animale est encore un enjeu qui suscite des questions chez les consommateurs. Plusieurs ignorent encore que ces substances sont utilisées, beaucoup sont mal informés, certains ne comprennent pas réellement les raisons derrière leur utilisation et d’autres tentent à tout prix de les éviter. Difficile de s'y retrouvé? Pas de problème, nous avons épluché la littérature scientifique à ce sujet pour vous. 

Pourquoi l’industrie utilise-t-elle des antibiotiques et des hormones de croissance?

L’industrie alimentaire évolue tellement que même ceux qui l’étudient depuis des années y découvrent de nouvelles facettes chaque jour. Commençons donc par le début. Qu’est-ce que des antibiotiques et des hormones de croissance et pourquoi sont-ils utilisés dans l’industrie de la viande? Les antibiotiques sont des substances administrées dans l’industrie de la viande de consommation afin de prévenir et traiter les infections bactériennes, afin d’empêcher les bactéries de se multiplier et afin de favoriser la croissance des animaux que nous consommons. Ceux-ci sont utilisés dans l’industrie de la viande, de la volaille et du poisson depuis fort longtemps. En effet, l’administration d’antibiotiques de manière curative est nécessaire et lorsqu’un animal est traité avec un antibiotique, une période de retrait est exigée avant que celui-ci soit remis sur le marché. Le problème majeur dans l'industrie de la viande animale est plutôt l'administration quotidienne d’antibiotiques de manière préventive. Au niveau des hormones, l’histoire est un peu différente. Au Canada, celles-ci ne sont qu’utilisées chez les bovins de boucherie. Les hormones, qu’elles soient naturelles ou synthétiques, stimulent la croissance des tissus maigres diminuant ainsi la teneur en gras chez l’animal. Les consommateurs ont donc accès à une viande moins grasse et moins dispendieuse. Il est important de comprendre que comme nous, les animaux produisent naturellement des hormones. Il est donc impossible de consommer de la viande sans hormones puisque l’animal en question en produit naturellement. Cependant, un animal peut être élevé sans hormones ajoutées

Les effets sur notre santé

Maintenant, pourquoi l’utilisation de ces produits est-elle tant questionnée? L’un des grands enjeux qui préoccupent la communauté scientifique est l’apparition de bactéries résistantes aux antibiotiques chez l’humain. Oui, oui, vous avez bien lu, il existe maintenant des “superbactéries” qui sont transmises de la viande au consommateur et qui résistent aux antibiotiques qui pourraient nous être administrés comme traitement. Mais comment cela peut-il être expliqué? En fait, l’utilisation préventive et abusive des antibiotiques chez l'animal, souvent similaires à ceux que l’on utilise pour la médecine humaine, “habitue” les bactéries à ceux-ci. Les bactéries développent donc de la résistance. Les animaux deviennent des porteurs sains et ces bactéries résistantes se transmettent dans la chaîne alimentaire. Il devient donc plus difficile de traiter ces infections chez l’humain puisque la bactérie en question est résistante aux antibiotiques que l’on utilise, autant en médecine humaine qu’animale, pour la traiter. 

Hormones de croissance

Tout comme les antibiotiques, certaines hormones ont été associées par le passé à des problèmes de santé chez l’humain. Prenons les stéroïdes comme exemple. Vers 1955, de nombreux cas de féminisation sont survenus chez des cuisiniers et/ou chez les travailleurs dans des abattoirs de volailles. C’est pourquoi les poulets traités aux hormones sont maintenant interdits. Cependant, ces hormones sont encore permises dans la production du bœuf, alors que des études démontrent qu’elles peuvent avoir des effets nocifs sur la santé humaine. D'abord, des chercheurs ont fait des liens entre la consommation de viande de bœuf produite avec l’usage d’hormones et certains types de cancer, tels que le cancer gastro-intestinal, le cancer du sein et le cancer de la prostate. L’utilisation de ces hormones affecterait aussi le développement des organes sexuels, entraînant une puberté précoce chez les jeunes filles et des troubles de la fertilité. 

L’usage des antibiotiques et des hormones dans la production animale ne fait certainement pas l’unanimité sur la scène alimentaire internationale. En effet, en Europe, l’utilisation des hormones de croissance chez les bovins de boucherie est interdite et depuis 2006, l’Union européenne a interdit l’utilisation des antibiotiques comme additifs dans l’alimentation animale à titre de facteurs de croissance. Cela peut donc nous amener à questionner ces pratiques permises au Canada, mais interdites chez nos voisins de l'autre côté de l’Atlantique. En fait, que vous soyez au supermarché ou chez votre boucher, le choix final reste le vôtre. Cependant, il est tout à fait possible d’encourager des producteurs québécois qui n’utilisent pas d’antibiotiques et d’hormones de croissance dans leurs produits. C’est une des raisons pour laquelle Réserve Locale est née, pour mettre de l’avant des producteurs locaux et leurs produits de qualité en prônant l’accessibilité.

Lexique des allégations relatives aux méthodes de production

  • “Élevé sans l’usage d’antibiotiques”: De la naissance à l’abattage, l’animal en question n’a pas été traité à l’aide d’antibiotiques que ce soit par injection, par l’alimentation, par l’eau, par l’application locale et par injection dans l’embryon. De plus, la mère allaitante ne peut pas avoir été traitée à l’aide d’antibiotiques. 
  • “Élevé sans l’usage d’hormones de croissance”: De la naissance à l’abattage, aucune hormone ne peut avoir été administrée à l’animal, peu importe sa forme et sa façon d’être administrée. Des hormones ne peuvent être administrées à la mère allaitante si celles-ci causent une augmentation des niveaux hormonaux de l’animal allaité. 
  • “Biologique”: En plus de plusieurs autres interdictions, les normes biologiques canadiennes interdisent l’utilisation des hormones de croissance et des antibiotiques de manière préventive. 

Sources utilisées pour la rédaction de cet article

 Santé Canada. (2018). À propos des antibiotiques. Repéré à https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/resistance-aux-antibiotiques-antimicrobiens/antibiotiques.html 

Santé Canada. (2012). Stimulateurs de croissance hormonaux. Repéré à https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/medicaments-veterinaires/infofiches-faq/stimulateurs-croissance-hormonaux.html  

Organisation mondiale de la santé. (2017). L’OMS publie une liste de bactéries contre lesquelles il est urgent d’avoir de nouveaux antibiotiques. Repéré à https://www.who.int/fr/news/item/27-02-2017-who-publishes-list-of-bacteria-for-which-new-antibiotics-are-urgently-needed  

MAPAQ. (2020). Usage des antibiotiques. Repéré à https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Productions/santeanimale/maladies/antibio/Pages/utilisation_antibiotiques.aspx  

Lefebvre, C. (2015). Manger de la viande nourrie aux antibiotiques. La Presse. Repéré à https://plus.lapresse.ca/screens/b18fb41e-ceaf-471b-a677-84193a97d0cd__7C___0.html 

Santé Canada. (2019). Allégations relatives aux méthodes de production des produits de viande, de volaille et de poisson. Repéré à  https://inspection.canada.ca/exigences-en-matiere-d-etiquetage-des-aliments/etiquetage/-a-pour-l-industrie/-a-allegations-relatives-a-la-methode-de-productio/fra/1525787069148/1525787069834?chap=8 

Association pour le commerce biologique du Canada. (n.d.). Qu’est-ce qu’un produit biologique? Repéré à https://www.canada-organic.ca/fr/ce-quon-fait/biologique-101/quest-ce-quun-produit-biologique 

Kumar, Rajan, Divya et Sasikumar, (2018). International Food Research Journal. Adverse effects on consumer’s health caused by hormones administered in cattlehttp://www.ifrj.upm.edu.my/25%20(01)%202018/(1).pdf 

Plus d'articles